IN THE MOOD LE MAGAZINE

DEPUIS 2003. LE BLOG POUR PLONGER "IN THE MOOD FOR CINEMA" SANS MODERATION. LE BLOG DE SANDRA MEZIERE, ROMANCIERE.

Showeb de printemps 2015 : compte rendu

Written by Sandra Mézière. Posted in Actualités

Tagged: , , , ,

pathe

Published on mars 11, 2015 with No Comments

showeb2

A l’initiative du célèbre magazine des « professionnels de la profession », « Le Film Français », les bandes annonces et extraits de films de l’année sont montrés en avant-première aux blogueurs et journalistes du web, lors d’une manifestation appelée « Showeb ». Une fois par an initialement et désormais deux fois par an, au printemps et à l’automne. Etaient cette année présents : SND, Gaumont, Urban distribution, Disney, La belle company, The Jokers, Pathé, Universal, Pretty pictures, Studio Canal.

orelsan

Comme il faut bien justifier le nom de la manifestation, chacun essaie de surprendre l’assemblée ou du moins de retenir l’attention…avec plus ou moins de succès, parfois en faisant venir des réalisateurs de films (cette année, Rémi Bezançon, Orelsan, Jamel Debbouze venu présenter « Pourquoi j’ai pas mangé mon père » qui sortira le 8 avril 2015 et qui a expliqué vouloir « restituer le rire à l’unisson » dans ce qui est aussi un « hommage à Louis De Funès » ) ou en mettant en scène leurs présentations (à l’applaudimètre, pour ses efforts et l’originalité de sa présentation sous forme de jeu vidéo, « The Jokers films » est indéniablement le grand gagnant).

jamel

La succession d’extraits et bandes annonces donne lieu à un constat assez triste : le manque d’audace et la multiplication des films créés comme des produits marketing pour cibler un public particulier. Films sur les réseaux sociaux. Films sur la gastronomie ou le vin. Films sur la musique. Des films qui généralement bannissent les plus de 18 ans et que leurs bandes annonces nous donnent le sentiment de les avoir déjà vus ou devinés en entier.

Heureusement, quelques pépites ont émergé de ce showeb. C’est uniquement de celles-ci dont je vais vous parler et des films qui me tentent.

enfant

-Le premier film présenté (par SND) : « Enfant 44 » de Daniel Espinosa, une adaptation du roman éponyme de Tom Rob Smith qui sortira en salles le 15 avril 2015. Voilà ce que je vous disais récemment sur le roman:  Le roman se déroule en 1953, l’année de la mort de Staline, l’année où Khrouchtchev prit le pouvoir.  Cet « Enfant 44 » pourrait aussi s’intituler « Plongée dans l’enfer du communisme stalinien» tant chaque page, chaque fait, terrible souvent, rappellent à quel point ce régime était aveuglé par son fanatisme terrifiant et à quel point le principe d’égalité fallacieux,  tellement malmené, était un prétexte à une société inique qui broyait les âmes, les sensibilités, l’honneur de chacun et à  quel point il représentant l’horreur absolue. La suspicion régnait. La suspicion d’anticommunisme et d’hostilité au régime, crime suprême, seul crime d’ailleurs puisque dans cet Etat parfait le crime ne pouvait exister.   C’est d’abord cet aspect historique qui m’a passionnée dans le roman, cette démonstration de ce régime que nous connaissons évidemment mais dont Tom Rob Smith, par le biais de cette intrigue haletante, fait l’implacable démonstration de l’absurdité et de la rigidité des règles. On la suit d’autant mieux que cette démonstration prend les traits de Leo, ce bel officier tellement zélé, membre du MGB, le contre-espionnage, poste crucial puisque tout le monde était soupçonné d’espionnage pour un rien : une lecture, un geste, un mot, un regard. Peu à peu Leo va prendre conscience de la folie de ce régime dont il était un des plus fervents défenseurs et même un acteur. Ses péripéties périlleuses, ses découvertes révoltantes vont  progressivement lui ouvrir les yeux sur une effroyable réalité. Mais au-delà de l’aspect historique, c’est avant tout un vrai thriller, haletant, puisque Leo est sur les traces d’un tueur en séries coupable d’actes monstrueux que ce régime absurde et la dureté de l’existence qu’il implique ont d’une certaine manière enfanté. Ce roman a donc la rudesse de cette époque, et certains évènements, particulièrement sordides, sont parfois difficilement supportables mais le personnage de Leo est tellement attachant que nous passons outre. C’est avant tout le portrait d’un homme, le réveil d’une âme dans une époque qui les broyait. L’écriture est simple (parfois un peu trop), directe, rythmée, très cinématographique : rien d’étonnant à cela puisque Tom Rob Smith, dont c’est ici le premier roman, a travaillé pendant cinq ans comme scénariste. En résulte parfois des raccourcis un peu faciles, des « ficelles » récurrentes et peut-être un regret : celui du manque de descriptions des lieux, Tom Rob Smith se concentrant sur les faits et l’action. On pourrait aussi lui reprocher une fin abracadabrantesque (mais paraît-il que son histoire est inspirée de faits réels même si on ignore dans quelle mesure, ce qui ne la rend que plus effroyable et stupéfiante) et une happy end très hollywoodienne qui contraste avec la noirceur de l’ensemble mais apporte peut-être aussi une bouffée d’air frais nécessaire après cette plongée palpitante, sombre et bien documentée, dans l’enfer du système soviétique. 

Pour l’instant, les images vues lors du Showeb me donnent plutôt envie de découvrir cette adaptation même si la langue anglaise et le faux accent russe me semblent poser un vrai problème de réalisme.

-SND a également annoncé la sortie du prochain film de Gus Van Sant, un film qui se déroule a Japon, « une histoire de rédemption sublime ».

gaumont

-Chez Gaumont, la première annonce intéressante concerne une exposition sur les 120 ans de Gaumont qui aura lieu au 104.

-Des films Gaumont présentés, j’irai sans doute voir « La Résistance de l’air » de Fred Grivois avec Reda Kateb, Tchéky Karyo et Ludivine Sagnier. Sortie : le 17 juin 2015. Synopsis: Champion de tir au fusil, Vincent mène une vie tranquille entre sa femme et sa fille. Jusqu’au jour où des problèmes d’argent l’obligent à remettre en cause ses projets et menacent l’équilibre de sa famille. Une rencontre au stand de tir avec Renaud, personnage aussi séduisant qu’énigmatique, lui promet une issue grâce à un contrat un peu particulier. Dès lors, Vincent met le doigt dans un engrenage des plus dangereux… »

-Encore un film Gaumont: « Nos futurs » de Rémi Bezançon que ce dernier est venu présenter au showeb, avec Pio Marmaï, Pierre Rochefort, Mélanie Bernier, Kyan Khojandi, un film sur l’amitié qui sortira cet été et dont les images laissent présager une jolie comédie estivale qui pourrait bien renouveler le succès en salles du « Premier jour du reste de ta vie » (dont je vous avais dit tout le bien que j’en pensais, ici). Synopsis : Depuis trop longtemps, Yann Kerbec mène une vie sans aspérités, lisse, tout juste fonctionnelle, une vie sans joie ni tristesse, qu’il mène tel un mort-vivant. Jusqu’à cette soirée d’anniversaire où il va être amené à revisiter son passé. Ce passé lui revient sous les traits de Thomas, un vieil ami qu’il n’a pas vu depuis la fin du lycée. Avec lui, il va revivre ce que furent ses meilleures années. Ses anciens amis, son premier amour, ses souvenirs qu’il croyait oubliés émergent à nouveau. Mais après le temps de la jubilation nostalgique, Yann réalise que cette époque est révolue, que tous ces fantômes font bel et bien partie du passé, et qu’il est temps pour lui d’avancer.

urban

-Vrai coup de cœur de ce showeb, en tout cas véritable intérêt suscité par la bande annonce : « Red rose » de Sepideh Farsi, un film Urban distribution. Synopsis : Téhéran, juin 2009, au lendemain de l’élection présidentielle usurpée. Le brouhaha d’une ville qui tangue sous la « Vague verte » de contestation. Un appartement comme lieu de refuge. Un homme et une femme de deux générations différentes. Un téléphone portable et un ordinateur, de quoi relayer les nouvelles de la révolte. Une histoire d’amour qui bouleversera le cours de deux existences.

-De « La belle company » sans doute irai-je voir « Good kill » d’Andrew Niccol, avec Ethan Hawke. Synopsis: Un pilote de chasse devient pilote de drone, basé à Las Vegas. Combattant à distance les talibans la journée, il rentre ensuite chez lui en banlieue retrouver sa famille. Mais l’exécutant va commencer à se poser des questions sur sa mission, et se demander dans quelle mesure il ne contribue pas, en tâchant de les éliminer, à créer les nouveaux terroristes d’une guerre sans fin. Sortie: 22 avril 2015.

-Chez « The Jokers« , j’irai également voir « Sea fog » (Les clandestins) de Sung Bo Shim. Synopsis: Capitaine d’un bateau de pêche menacé d’être vendu par son propriétaire, Kang décide de racheter lui-même le navire pour sauvegarder son poste et son équipage. Mais la pêche est insuffisante, et l’argent vient à manquer. En désespoir de cause, il accepte de transporter des clandestins venus de Chine. Lors d’une nuit de tempête, tout va basculer et la traversée se transformer en véritable cauchemar…  Sortie : le 1Er avril

seafog

-Toujours chez « The Jokers », la bande annonce la plus tentante de ce showeb qui récolte la palme de l’originalité: « High-rise », un film de Ben Wheatley avec Tom Hiddleston, Luke Evans, Jeremy Irons. Synopsis: Un jeune docteur est envoûté par l’univers exclusif d’un gratte-ciel ultra-moderne dans la Grande-Bretagne de Margaret Thatcher, jusqu’à ce qu’il découvre que sous la surface, ce monde n’est pas ce qu’il paraît. Une adaptation du roman de J.G Ballard, IGH.

pathe

-Chez Pathé, nombreux sont les films à avoir attiré mon attention:

youth

« Youth »  (La Giovinezza) de Paolo Sorrentino.avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz. Synopsis:   C’est le printemps, Fred et Mick, deux vieux amis approchant les quatre-vingts ans, sont en vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes. Fred, compositeur et chef d’orchestre, est désormais à la retraite. Mick, réalisateur, travaille toujours. Les deux amis savent que le temps leur est compté et décident de faire face à leur avenir ensemble. Ils portent un regard curieux et tendre sur les vies décousues de leurs enfants, sur la jeunesse flamboyante des scénaristes qui travaillent pour Mick, et sur les autres occupants de l’hôtel… Contrairement à eux, personne ne semble se soucier du temps qui passe. Tandis que Mick s’empresse de terminer le scénario qu’il considère comme son dernier film, Fred, lui, n’a aucune intention de revenir à la carrière musicale qu’il a abandonnée depuis longtemps. Mais quelqu’un veut à tout prix entendre ses dernières compositions et le voir diriger un orchestre à nouveau.

glace

-« La glace et le ciel » de Luc Jacquet dont la sortie est prévue le 21 octobre 2015.Synopsis: En 1957 Claude Lorius part étudier les glaces de l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire de notre Terre, de notre avenir, un avenir intimement lié à l’impact de l’homme sur notre planète. Une aventure humaine et scientifique hors du commun, le récit d’une vie passée à traquer au plus profond des glaces les secrets bien gardés du climat.

show2

-« Les cowboys » de Thomas Bidegain avec François Damiens, le film d’un grand scénariste que j’attends avec impatience a fortiori après avoir vu la bande-annonce. Synopsis: Une grande prairie, un rassemblement country western quelque part dans l’est de la France. Alain est l’un des piliers de cette communauté. Il danse avec Kelly, sa fille de 16 ans sous l’œil attendri de sa femme et de leur jeune fils Kid. Mais ce jour-là Kelly disparaît. La vie de la famille s’effondre. Alain n’aura alors de cesse que de chercher sa fille, au prix de l’amour des siens et de tout ce qu’il possédait. Le voilà projeté dans le fracas du monde. Un monde en plein bouleversement où son seul soutien sera désormais Kid, son fils, qui lui a sacrifié sa jeunesse, et qu’il traîne avec lui dans cette quête sans fin.

« Le grand jour « de Pascal Plisson qui sortira le 23 septembre 2015. Synopsis: Aux quatre coins du monde , de jeunes garçons et filles se lancent un défi : aller au bout de leur rêve, de leur passion et réussir l’épreuve qui va bouleverser leur vie. Ensemble ils vont vivre une journée unique,  celle de toute les espérances. 4 enfants. 4 continents. 4 destins.

-Deux bandes annonces Universal ont particulièrement attiré mon attention. Je vous parlerai de ces films ultérieurement, au moment de leur sortie, ayant signé un accord de confidentialité.

pretty

-Parmi les films présentés par « Pretty pictures« , j’irai voir « Heatwave » (Canicule) de Joyce A Nashawati, un film qui se déroule en Grèce, déjà une bonne raison pour moi d’y aller.

-Chez Pretty pictures toujours: « Les Shtisel », une série israélienne qui, en Israël, connaît un succès phénoménal, la chronique d’une famille ultra orthodoxe à Jérusalem.

-Enfin, chez Studio Canal, je retiendrai « En équilibre » de Denis Dercourt avec Cécile de France et Albert Dupontel.

Share this Article

About Sandra Mézière

Romancière (auteur d'un premier roman "L'amor dans l'âme" et d'un recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma "Les illusions parallèles", publiés aux Editions du 38) et blogueuse. Passionnée, avant tout. Surtout de cinéma et d'écriture. Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle (mémoire sur le cinéma avec mention TB) et d'un Master 2 professionnel de cinéma. 15 fois membre de jurys de festivals de cinéma (dont 10 sur concours d'écriture). 23 ans de pérégrinations festivalières. Blogueuse depuis 13 ans. Je me consacre aujourd'hui à ma passion, viscérale, pour le cinéma et l'écriture par l'écriture de 7 blogs/sites que j'ai créés, 5 sur le cinéma et 2 sur le luxe et la mode ( http://inthemoodforcinema.com, http://inthemoodforcannes.com, http://inthemoodfordeauville.com, http://inthemoodforfilmfestivals.com, http://inthemoodlemag.com, http://inthemoodforhotelsdeluxe.com, http://inthemoodforluxe.com ), de romans; scénarii et de nouvelles. Pour toute demande (presse, contact etc) vous pouvez me contacter à : inthemoodforfilmfestivals@gmail.com ou via twitter (@moodforcinema ). Vous pouvez également me suivre sur instagram (@sandra_meziere).

Browse Archived Articles by

No Comments

There are currently no comments on Showeb de printemps 2015 : compte rendu. Perhaps you would like to add one of your own?

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.