IN THE MOOD LE MAGAZINE

DEPUIS 2003. LE BLOG POUR PLONGER "IN THE MOOD FOR CINEMA" SANS MODERATION. LE BLOG DE SANDRA MEZIERE, ROMANCIERE.

Les 5 plus beaux hôtels de Paris

Written by Sandra Mézière. Posted in Tourisme

shangrila2

Published on septembre 30, 2013 with No Comments

J’assume totalement la subjectivité de cet article dont l’objectif, revendiqué, est de vous faire rêver, en vous emmenant à la découverte de mes palaces parisiens préférés. Si je vous en parle, c’est parce que je les ai tous visités, évidemment, et en ai aussi testé les tea times, parfois à plusieurs reprises. Bien sûr, à Paris, vous trouverez une multitude d’hôtels de charme comme les hôtels Best Western ou du groupe Maurice Hurand.  Là, c’est d’hôtels d’exception dont je vais vous parler, d’adresses hors du commun où un séjour devient une expérience, où chaque seconde devient un instant précieux, où le temps suspend son vol. A fortiori dans le luxe, pour trouver un hôtel Paris est une ville de rêve. Laissez-moi vous conduire dans les nuages…

Hôtel George V – Avenue George V – Paris 8 –

 g19.jpg

 g38.jpg

S’il y a bien un établissement qui ne m’a jamais déçue, c’est celui-ci. La perfection incarnée. Le George V  se distingue d’abord par son luxueux SPA de 744 m2, sa piscine avec ses murs en trompe-l’œil représentant les jardins de Versailles, 244 chambres dont près du ¼ de suites avec du mobilier d’époque mais aussi par son restaurant Le V doté de 2 étoiles au Guide Michelin.  Le Four seasons George V est un havre de luxe et de tranquillité au cœur de l’agitation parisienne dont on ne compte plus les récompenses et notamment celle de meilleur service hôtelier au monde par Condé Nast Traveller en 2009.  On ne compte plus non plus ses clients prestigieux parmi lesquels : Marlene Dietrich, le  Président Gerald Ford,  Greta Garbo, Gary Cooper, les Rolling Stones, Sylvester Stallone… Quand vous arrivez, ce qui vous marque d’abord, c’est la beauté époustouflante et rayonnante des compositions florales de Jeff Leatham (changées tous les 15 jours !), de véritables œuvres d’art qui parfument le hall et la galerie. Puis, après avoir passé la réception, sur la droite, vous arrivez à « La Galerie » où vous pouvez profiter du petit-déjeuner de 8H à 12H, du déjeuner de 12H à 15H, du dîner de 18H à minuit (et jusqu’à 1heure le vendredi et  samedi) et où vous pouvez  profiter  du tea time de 15h à 18H. L’accueil est très affable, sans être exagéré et évidemment encore moins condescendant comme ce fut par exemple le cas au Plaza. A aucun moment, je n’ai été écrasée par le prestige du lieu mais au contraire j’ai constamment eu l’impression que tout était fait pour que je me sente parfaitement à l’aise dès mon arrivée avec un repose-sac délicatement présenté à côté de moi. Dans les salons, vous vous laisserez bercer par le décor (lustres de Murano, tapis et tapisseries d’Aubusson) et par la musique du violoniste et de la violoncelliste (et de la pianiste, chaque jour à 15H) qui procurent à l’endroit une impression de douce intemporalité et de réjouissante mélancolie.  J’ai observé le ballet des serveurs, parfaitement chorégraphié qui, à peine un client parti, époussetaient  les coussins avec délicatesse.  Et j’avoue que j’ai complètement oublié que j’étais à Paris, ayant l’impression d’être dans un lieu à la fois romantique, luxueux et chargé (et non surchargé) d’Histoire comme Venise ou Versailles la Galerie (qui peut accueillir 45 personnes) étant ornée de tapisseries flamandes, de peintures du XIX ème siècle et de nombreux objets d’art. Le décor est ainsi classique mais surtout pas suranné. La carte du tea time est une véritable invitation au voyage avec notamment l’impressionnante carte des thés  (thés verts japonais, thés classiques, aromatisés, blancs, Oolong, tisanes) Vous pourrez également choisir les formules comme  le thé complet George V ou si vous avez envie d’un tea time pantagruélique vous pourrez commander  le thé complet à la française au tarif de 55 euros : coupe de champagne, boisson chaude au choix, sélection de gourmandises salées, présentoir de pâtisseries, scones, cake carotte, cheese-cake, brownie, pain de Gênes, cannelés…   Un tea time ou un séjour au George V est une vraie expérience. Une expérience qui tantôt suspend le vol du temps, tantôt vous fait voyager dans un ailleurs relaxant, luxueux et presque voluptueux. L’adresse idéale pour se sentir à la fois ailleurs et comme chez soi en plein centre de Paris, avec ce petit plus indicible qui fait la différence.  Une adresse à la hauteur de sa réputation. A recommander sans la moindre restriction.

Hôtel Shangri-la – Avenue d’Iéna – Paris 16

 

Situé au 10 avenue d’Iéna, dans le 16ème et inauguré le 17 décembre 2011, le Shangri-la est en réalité l’ancien hôtel particulier du Prince Roland Bonaparte, construit en 1896, entièrement rénové en 2010 et inscrit aux monuments historiques en 2009. Le décorateur Pierre-Yves Rochon s’est inspiré des périodes Directoire et Empire tout en illustrant le raffinement et l’esthétisme des cultures française et asiatique, comme une belle synergie entre l’Orient et l’Occident. Ce qui frappe de prime abord, c’est l’élégance: du décor, des tenues du personnel (grooms en livrées, tenues chics d’inspiration asiatique à l’intérieur…) et de l’accueil.  Rien à voir avec certains palaces impersonnels, le Shangri-la, dès le franchissement de la porte d’entrée vous donne le sentiment de pénétrer dans un havre de paix, de luxe et de raffinement. Vous pourrez également profiter de La Bauhinia, le restaurant lounge qui tient son nom de la fleur qui orne le drapeau de Hong-Kong, le Bauhinia Blakeana et qui se situe sous une magnifique verrière ornée par un lustre de Murano. Vous serez envoûtés par la beauté apaisante des lieux. Vous pourrez également choisir un dîner dans le restaurant gastronomique, L’Abeille, ou un authentique voyage culinaire en Chine au premier restaurant Shang Palace d’Europe. Depuis peu l’hôtel possède également un lieu majestueux destiné à la détente dont une piscine de 15 mètres sur 6. Quant aux  65 vastes chambres et 36 suites de luxe – parmi les plus spacieuses de Paris – elles offrent toutes une atmosphère chaleureuse et des prestations d’exception, déjà en raison de  leur taille – de 52 à 275 mètres carrés – mais aussi par leur disposition, de plain pied ou en duplex et bien sûr pour leurs vues grandioses sur la ville, la Seine, le jardin ou la Tour Eiffel. Je vous parlerai bientôt plus longuement de ce somptueux établissement au service et à l’accueil là aussi irréprochable puisque j’aurai bientôt le plaisir de le visiter.

 Hôtel Bristol – Paris 8 – rue du Faubourg Saint-Honoré – Paris 8

bristol15.jpg

Impossible de ne pas remarquer le Bristol, non pas qu’il soit clinquant ou que son luxe soit ostentatoirement affiché à l’extérieur mais sa place de choix tout près de l’Elysée et des Champs Elysées, sur la prestigieuse rue du Faubourg Saint-Honoré, en a fait une adresse incontournable des politiques, des hommes d’affaires et stars en escale à Paris et puis parce qu’avec sa nouvelle aile achevée en septembre 2009, l’imposante bâtisse offre maintenant deux magnifiques façades, sur la rue du Faubourg Saint-Honoré, et sur l’Avenue Matignon. Parmi de très nombreuses récompenses, l’hôtel Bristol a été élu « meilleur hôtel au monde » par l’Institutional investor magazine et  « Hôtel Romantique de Luxe 2010 » lors de la cérémonie des World Luxury Hotel Awards et surtout il s’honore d’être le seul vrai palace à la Française appartenant à un propriétaire européen. Le Bristol appartient ainsi à la famille Oetker depuis 1978, laquelle détient également d’autres établissements de renommée mondiale :  le Brenner’s Park-Hotel & Spa à Baden-Baden,  l’Hôtel du Cap Eden-Roc au Cap d’Antibes, le Château Saint-Martin & Spa à Vence. La visite commence par un des éléments phare qui contribue à la renommée mondiale du palace, son restaurant 3 étoiles Michelin. La salle à manger d’hiver a conservé sa forme ovale d’origine, celle du théâtre privé que Jules de Castellane avait fait construire au XIXe siècle dans son hôtel particulier.   Ici tout est fait pour vous transporter dans un luxueux ailleurs : boiseries Régence en chêne de Hongrie, tapisserie de la Manufacture de Lille datant du XVIIIe siècle et lustres en cristal  sans oublier un somptueux plafond travaillé à la feuille d’or, agrémenté des 4 saisons peintes par le peintre Gustave-Louis Jaulmes (qui décora également le Palais de Chaillot).  L’été, la salle à manger d’été prend le relais avec sa vue imprenable sur le plus grand jardin d’hôtel de la capitale (1200 m2)… Mais le Bristol ne se résume évidemment pas à son restaurant et son célèbre chef Eric Fréchon.  Ce magnifique palais de style XVIIIème, riche de meubles d’époque, d’une exceptionnelle collection de tapisseries des Gobelins et de Lille, et de toiles de Maîtres (dont bon nombre proviennent d’une vente aux enchères des réserves du Musée du Louvre, organisée avant la seconde guerre mondial) s’organise autour de son célèbre jardin à la Française.  Déjà enrichi d’une nouvelle aile en 2009, Parmi ses suites : la Suite Panoramique (de plus de 200 m2 avec fitness privé, cuisine équipée, terrasse fleurie, et vue sur tout Paris), la Suite Penthouse (de 350 m² avec deux ou quatre chambres sur deux niveaux, et un grand salon de style Empire), la Suite Paris (de 150 m², authentique appartement parisien avec un vaste salon, une salle à manger, une merveilleuse chambre, un hammam, et une cuisine entièrement équipée), les deux Suites Terrasses (de 110 m², avec chacune un véritable jardin suspendu de 160 m² pour d’inoubliables petits déjeuners au soleil. )  Les tissus sont signés des créateurs les plus prestigieux :  Frey, Rubelli, Nobilis etc. Gravures, tableaux : tout est d’époque et contribue à faire du Bristol une luxueuse demeure au parfum d’authentique. Dans les salles de bain, en marbre blanc de Carrare, ce sont des  produits de toilettes Hermès et Anne Sémonin. Et puis, il y a tout ce qui fait la différence, tout ce qui fait que lorsque l’on franchit les portes de la rue du Faubourg Saint-Honoré le client soit considéré ici comme unique qu’il soit puissant ou ne le soit pas, et qu’il se sente à la fois dans un délicieux ailleurs et comme chez lui. Le Bristol marie harmonieusement les paradoxes : tenant à s’inscrire dans une Histoire et une tradition d’hôtellerie française (et s’en enorgueillissant), s’en dégage une impression à la fois d’intemporalité et de modernité avec notamment ces fenêtres et ces toits répondant à des normes de très hautes performances acoustiques mais aussi thermiques. Un silence appréciable et impressionnant règne  ainsi dans les chambres alors que l’hôtel se situe pourtant à un endroit très bruyant.

D’autres éléments encore témoignent  de ce souci du détail comme l’identité olfactive qui dans tout le hall exhale des notes fraîches, chaleureuses et pétillantes grâce à Jean-Michel Duriez, parfumeur créateur de la Maison Jean Patou Paris qui a créé cette fragrance. Parmi les lieux incontournables de l’hôtel et du tout Paris (et au-delà), le bar dont la carte du déjeuner et du dîner du Bar a été élaborée par Eric Fréchon. Un rituel de ce lieu est l’heure du thé (15H00 à 18H00). Etablie en collaboration avec le Club des Buveurs de Thé, la Carte offre un choix de 15 saveurs issues des plus célèbres plantations d’Inde, du Sri Lanka, de Chine… L’ambiance musicale a été confiée à Béatrice Ardisson et s’adapte aux différents moments de la journée. Et tous les soirs, à partir de 20H30, jusqu’à 23H30, le pianiste joue des standards de jazz, des refrains de blues, des souvenirs de pop. Tous les dimanches d’été, une harpiste enchante le jardin à la Française du Bristol, de 12H30 à 15H. La musique quelle qu’elle soit est donc très présente au Bristol prouvant que ce n’est pas un lieu figé dans le passé. 

Sur le toit vous trouverez sa piscine située sur le toit (réservé à la clientèle) qui domine la capitale et donne envie de prononcer un solennel et balzacien « A nous deux Paris ».

Enfin vous pourrez dîner au 114 Faubourg, la nouvelle brasserie de l’hôtel ouverte en septembre 2009. Vous y dégusterez une cuisine qui allie subtilement inventivité et tradition avec légumes frais et de saison et une cuisson sur-mesure.

Alors, si comme moi, vous habitez à Paris et avez des envies d’ailleurs, dans un lieu à la fois moderne et intemporel où chaque client se sent unique, si vous avez envie  de vous retrouver dans une atmosphère chaleureuse dans un lieu d’exception rendez-vous 114 Faubourg Saint-Honoré , à la brasserie, au restaurant gastronomique ou au bar du Bristol… pour vous arrêter quelques heures hors du temps, de la réalité, pour à la fois vous reposer de l’harassante frénésie parisienne et en même temps  vous retrouver au centre de sa comédie humaine.

Hôtel Fouquet’s Barrière – Avenue George V- Paris 8

fouquets17.jpg

Dès l’entrée, je retrouve ce que j’apprécie dans les hôtels du groupe: un luxe feutré (l’entrée est d’ailleurs très discrète, sur l’Avenue George V), élégant et raffiné mais surtout pas ostentatoire et une immédiate impression de bien être. Je n’ai pas eu l’impression qu’un vigile  me suivait ostensiblement pour s’assurer que mes faits et gestes n’avaient rien de répréhensible (reproche que je ferais à certains palaces d’avoir une sécurité un peu trop visible).

Le hall était condamné à me plaire avec ses photographies sur le cinéma et notamment du Festival du Cinéma Américain de Deauville rappelant la présence forte du groupe Lucien Barrière dans les évènements cinématographiques majeurs et les lieux qui y sont associés (Cannes, Deauville, Dinard…).

Le restaurant gastronomique est un lieu circulaire baigné de lumière , et la terrasse est très agréable.  L’hôtel Fouquet’s est directement relié à la célèbre brasserie éponyme des Champs Elysées et à son nouveau restaurant La Petite Maison de Nicole. Vous pourrez également profité de son SPA, très agréable, avec ses 7 cabines de soin, avec parcours aquatique et piscine de 15 mètres sur 9.

Vous pourrez également profiter du Bar Le Lucien et de La Galerie Joy où vous pourrez également vous restaurer.

L’hôtel propose 107 chambres dont 40 suites (j’y retournerai pour  les visiter et vous en parler plus en détails, je n’ai pas pu le faire le jour de ma visite, l’hôtel étant complet) avec un plus incontestable: un service de majordome privé 24H/24H.

Le Fouquet’s se distingue donc par son emplacement, et par ses capitaux (le dernier palace parisien détenu par des capitaux français) et ne correspond en rien à l’image « bling-bling » que les médias en ont donné suite à certains évènements mais témoigne au contraire d’un luxe discret.

Le Fouquet’s met également en place un luxe « durable » et « respectable ».  Ainsi après avoir été le premier palace Parisien à s’être vu décerner la 5 étoile, l’Hôtel Fouquet’s Barrière est également précurseur dans l’obtention de la triple certification ISO 9001 –qualité de service-, ISO 14001 –engagement environnemental- et SA 8000 –respect des droits de l’homme et de l’enfant-, unique dans l’hôtellerie française et internationale.

Une adresse chaleureuse (à l’image de sa décoration signée Jacques Garcia), par ailleurs membre des Leading hotels of the world, idéalement située et très appréciée des personnalités des médias pour son emplacement, sa discrétion et pour son service.  Une adresse idéale aussi bien pour un déjeuner (ou dîner) entre amis ou d’affaires ou plus romantique, à la fois typiquement français et parisien, qui réussit le paradoxe d’être une adresse particulièrement calme et reposante sur les bouillonnants Champs Elysées.

Hôtel Intercontinental Paris Le Grand   rue Scribe – Paris 9

Par sa taille, c’est sans aucun doute, le plus impressionnant des 5 hôtels cités ici. Situé face à l’Opéra Garnier, l’InterContinental Paris Le Grand est une impressionnante bâtisse qui se compose de 470 chambres et de 21 salles de réceptions pouvant accueillir de 10 à 1100 personnes.

Il se distingue également par son magnifique Café de la Paix, classé à l’inventaire des monuments historiques  où vous pourrez déguster une cuisine raffinée avec des produits de saisons.

Au cœur de l’hôtel, un autre lieu incontournable qui mérite d’être visité même si vous ne séjournez pas à l’hôtel :  la Verrière, un somptueux jardin d’hiver de 800 mètres carrés, véritable havre de paix et de tranquillité au coeur de Paris.

L’hôtel dispose également d’un I-Spa by Algotherm, un des seuls centres de soins à offrir les bienfaits de la thalassothérapie à Paris, ainsi qu’un club de remise en forme.

L’InterContinental Paris Le Grand a reçu en décembre 2010 le label » Clef Verte », une des principales certifications internationales indépendantes en matière d’hébergement environnemental

. Vous serez également envoûtés par les chambres avec leurs couleurs bleu, rouge et or profonds et leurs gravures évoquant la Danse et la Musique. Certaines parties de l’hôtel sont classées « Monument Historique ».

Un palace dans toute son impressionnante splendeur !

Share this Article

About Sandra Mézière

Romancière (auteur d'un premier roman "L'amor dans l'âme" et d'un recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma "Les illusions parallèles", publiés aux Editions du 38) et blogueuse. Passionnée, avant tout. Surtout de cinéma et d'écriture. Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle (mémoire sur le cinéma avec mention TB) et d'un Master 2 professionnel de cinéma. 15 fois membre de jurys de festivals de cinéma (dont 10 sur concours d'écriture). 23 ans de pérégrinations festivalières. Blogueuse depuis 13 ans. Je me consacre aujourd'hui à ma passion, viscérale, pour le cinéma et l'écriture par l'écriture de 7 blogs/sites que j'ai créés, 5 sur le cinéma et 2 sur le luxe et la mode ( http://inthemoodforcinema.com, http://inthemoodforcannes.com, http://inthemoodfordeauville.com, http://inthemoodforfilmfestivals.com, http://inthemoodlemag.com, http://inthemoodforhotelsdeluxe.com, http://inthemoodforluxe.com ), de romans; scénarii et de nouvelles. Pour toute demande (presse, contact etc) vous pouvez me contacter à : inthemoodforfilmfestivals@gmail.com ou via twitter (@moodforcinema ). Vous pouvez également me suivre sur instagram (@sandra_meziere).

Browse Archived Articles by

No Comments

There are currently No Comments on Les 5 plus beaux hôtels de Paris. Perhaps you would like to add one of your own?

Trackbacks & Pingbacks

  1. Découvrez Paris à vélo | IN THE MOOD – LE MAGAZINE

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.