IN THE MOOD LE MAGAZINE

DEPUIS 2003. LE BLOG POUR PLONGER "IN THE MOOD FOR CINEMA" SANS MODERATION. LE BLOG DE SANDRA MEZIERE, ROMANCIERE.

Ouverture du Champs-Elysées Film Festival 2012

Written by Sandra Mézière. Posted in Champs-Elysées Film Festival, Festivals de cinéma

madsen

Published on juin 08, 2012 with No Comments

champs1 039.JPG

Lambert Wilson et Michael Madsen entourant Harvey Weinstein, invité d’honneur du festival.

champs1 009.JPG

Ci-dessus, vue sur les Champs-Elysées depuis la terrasse du Publicis

Rappelons brièvement le principe du Champs-Elysées Film Festival (et rappelons aussi qu’il n’a rien à voir avec l’autre festival de cinéma parisien, Paris Cinéma qui fêtera cette année ses 10 ans et que vous pourrez également suivre en direct ici) dont le principe est de proposer des projections dans les salles de cinéma de la plus belle avenue du monde, au total plus de 150, et notamment une sélection de films indépendants américains mais aussi de films sélectionnés aux Oscars ou encore de films (judicieusement) sélectionnés par le président d’honneur du Festival, Lambert Wilson, comme des films d’Alain Resnais, auxquels je consacrerai un article complet ce soir ou encore comme le sous-estimé « La Princesse de Montpensier » de Bertrand Tavernier.

Avant-hier, au Gaumont Marignan avait ainsi lieu l’ouverture de cette première édition du festival, l’occasion de rendre hommage au célèbre producteur américain Harvey Weinstein (« Pulp Fiction », « Kill Bill », « Gangs of New York », « Shakespeare in love »…) également distributeur de films étrangers aux Etats-Unis (il est en grande partie l’artisan du succès –mérité- de « The Artist » aux Oscars), notamment en présence des deux présidents du festival, Lambert Wilson et Michael Madsen. Ce dernier donnera d’ailleurs également une master class en fin de festival.

Le film d’ouverture était en toute logique une des dernières acquisitions de Harvey Weinstein « The Sapphires », un premier long-métrage australien de Wayne Blair qui nous embarque en Australie en 1968 dans le destin de trois soeurs aborigènes (Gail, Julie et Cynthia) et de leur cousine Kay, découvertes par Dave, musicien irlandais au caractère bien trempé, amateur de whiskey et de soul music. Dave remanie le répertoire du groupe, rebaptisé « The Sapphires », et organise une tournée dans les zones de guerre du Vietnam du Sud. Dans le delta du Mékong où elles chantent pour les marines, les filles déchainent les foules, esquivent les balles et tombent amoureuses.

En apparence, « The Sapphires » est un feel good movie efficace et sans aspérités (la guerre du Vietnam est toujours ou presque en arrière-plan et traitée de manière très édulcorée). Inspiré d’une histoire vraie (certes ici romancée), « The Sapphires » est empreint de la vigueur mélancolique et joyeuse de la musique soul. Le parti pris est ici volontairement celui du film classique et divertissant, néanmoins le destin des quatre chanteuses est aussi symbolique d’une quête de justice et d’égalité (le racisme jalonne leurs histoires et l’assassinat de Luther King est présent en filigrane). Un film « enchanté » plein de charme et généreux avec des personnages attachants qui le sont tout autant et qui n’aspire pas à révolutionner le cinéma mais qui vous fera passer un agréable moment.

Un film d’ouverture donne souvent le ton d’un festival et il me semble que celui-ci correspondait parfaitement à l’humeur de ce festival qui met en avant à la fois un cinéma populaire et un cinéma plus exigeant, et qui est placé sous le signe de la convivialité et la bonne humeur dans un cadre magique. Présenté hors-compétition au dernier Festival de Cannes, c’était le film idéal pour l’ouverture de cette première édition du Champs-Elysées Film Festival.

(Re)vivez l’ouverture dans ma vidéo ci-dessous et ne manquez pas le discours de Harvey Weinstein qui donne notamment son avis sur le palmarès cannois (Thierry Frémaux était d’ailleurs présent dans la salle pour l’ouverture). Il y évoque aussi Paris, Mastroianni, le cinéma français, Marion Cotillard, Jean-Paul Belmondo…

Je vous donne rendez-vous pour un article complet sur les trois films d’Alain Resnais projetés au festival : « Cœurs », « On connaît la chanson » et « Vous n’avez encore rien vu », mon coup de cœur et même de foudre du dernier Festival de Cannes projeté en avant-première dimanche au Champs-Elysées Film Festival. Egalement dans mon prochain article, la suite de la sélection du jour au Champs-Elysées Film Festival.

Share this Article

About Sandra Mézière

Romancière (auteur d'un premier roman "L'amor dans l'âme" et d'un recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma "Les illusions parallèles", publiés aux Editions du 38) et blogueuse. Passionnée, avant tout. Surtout de cinéma et d'écriture. Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle (mémoire sur le cinéma avec mention TB) et d'un Master 2 professionnel de cinéma. 15 fois membre de jurys de festivals de cinéma (dont 10 sur concours d'écriture). 23 ans de pérégrinations festivalières. Blogueuse depuis 13 ans. Je me consacre aujourd'hui à ma passion, viscérale, pour le cinéma et l'écriture par l'écriture de 7 blogs/sites que j'ai créés, 5 sur le cinéma et 2 sur le luxe et la mode ( http://inthemoodforcinema.com, http://inthemoodforcannes.com, http://inthemoodfordeauville.com, http://inthemoodforfilmfestivals.com, http://inthemoodlemag.com, http://inthemoodforhotelsdeluxe.com, http://inthemoodforluxe.com ), de romans; scénarii et de nouvelles. Pour toute demande (presse, contact etc) vous pouvez me contacter à : inthemoodforfilmfestivals@gmail.com ou via twitter (@moodforcinema ). Vous pouvez également me suivre sur instagram (@sandra_meziere).

Browse Archived Articles by

No Comments

There are currently no comments on Ouverture du Champs-Elysées Film Festival 2012. Perhaps you would like to add one of your own?

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.